Répertoire/ Programme

« Les choix de répertoires viennent avant tout d’envies de musique, confie Frédérick Haas. Des envies partagées, confrontées, associées au sein d’Ausonia, afin d’approfondir des territoires, d’en découvrir de nouveaux, de répondre parfois à des commandes. »

Assez naturellement porté, depuis ses débuts mais sans l’avoir prémédité, vers les musiques française et allemande, Ausonia est particulièrement familier de Couperin, Rameau, Francœur, Lully, Charpentier, J. S. Bach, Biber ou encore Rosenmüller. Du trio à l’orchestre de chambre, il propose un large éventail des répertoires instrumentaux et vocaux – pour lesquels il sollicite des chanteurs solistes – des XVIIe et XVIIIe siècles. Son travail de longue haleine sur Rameau, largement salué, s’est concrétisé dans de nombreux programmes, dont notamment la mise en espace d’une version inédite de Castor et Pollux en 2011.

Le répertoire pour clavecin est également mis à l’honneur, tant dans des programmes thématiques « traditionnels » – Bach, Scarlatti, Couperin, Rameau, Haendel, Byrd… – que dans des créations plus atypiques comme le programme Noh-Bach, imaginé autour du Clavier bien tempéré avec le danseur de théâtre Nō Masato Matsuura. « Ce détour par l’Orient, explique Frédérick Haas, permet de prendre du recul, de réagir aux stéréotypes de la musique baroque d’aujourd’hui, à cette récente tradition d’interprétation européenne tout juste retrouvée alors que celle du théâtre Nō est ininterrompue depuis huit cents ans. »

Un programme consacré aux Sonates du Rosaire de Biber a également été conçu avec Masato Matsuura, tandis que le spectacle pantomime La Belle et la Bête convoque danseurs, comédiens et acrobates.

Ausonia propose également des lectures avisées d’une musique plus ancienne, espagnole, italienne et anglaise, ou de l’époque classique (Mozart, Haydn…) et préromantique (Viotti, Steibelt, Hérold…).